La santé bucco-dentaire des Français

Conscients de l’importance de la place de la santé bucco-dentaire au cœur de la santé globale et de la nécessité d’accompagner tous les Français dans l’acquisition des bons réflexes d’hygiène au quotidien, les Laboratoires Pierre Fabre Oral Care, leader en pharmacie sur l’axe hygiène bucco-dentaire, en partenariat avec l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire, ont imaginé une Saison de Sensibilisation, de Motivation, d’Education avec le « Printemps du sourire ».

A l’occasion de cette opération, une grande enquête on-line sur ce sujet a été adressée aux français au mois de Février 2017

De quoi parle-t-on quand on parle de « prise en charge de la santé globale » ?

On parle de ce que devrait être le métier de chirurgien-dentiste aujourd’hui. Les chirurgiens-dentistes ne sont pas des mécaniciens de la bouche. Ils n’ont pas pour vocation de réparer des pièces déficientes ni d’enchaîner les réparations, bouche après bouche, comme s’ils plongeaient les mains dans un moteur de voiture.

Les chirurgiens-dentistes sont des professionnels de santé, proches de leurs patients, au contact de leur intimité, souvent informés de leur histoire pour peu qu’ils soient à l’écoute. A l’écoute de ce qui se dit et de ce qui ne se dit pas, à l’écoute de ce qui fait signe. Ils rencontrent des personnes dont l’état de santé global les intéresse et les préoccupe car il fait sens avec l’état de santé bucco-dentaire. Leur responsabilité est de prendre soin (et pas seulement soigner) d’une personne dans toutes ses problématiques de santé et dans la mesure de leurs capacités de professionnel de santé.

Il doit parler « alimentation » à un enfant de 6 ans qui cumule 3 ou 4 caries ou à une personne âgée à qui il manque des dents et qui a du mal à mâcher. D’une part, pour que le patient n’ait plus de caries à l’avenir, mais aussi parce qu’il prend des risques pour sa santé : dénutrition, obésité, diabète, hypertension, maladies cardio-vasculaires, cancers…D’autre part il doit parler « drogues » à un adolescent de 15 ans qui visiblement s’est mis au cannabis ; ne serait-ce que pour lui conseiller quelqu’un qui saura mieux en parler que lui. Il doit parler des risques d’accouchement prématuré à une future maman qui souffre de parodontites. Il doit évoquer les risques de la dépendance avec un jeune senior de 60 ans pour qu’il prenne, en toute conscience, les bonnes décisions pour sa santé. Il doit construire un environnement sécurisé pour tous ses patients.

Il doit gérer cette « entreprise de santé » qu’est le cabinet dentaire tant et si bien qu’il deviendra un espace unique de bien-être physique, mental et social .

Le métier de chirurgien-dentiste a bien évolué et l’une des principales missions de l’UFSBD est d’accompagner chacun dans cette évolution…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *