Prendre Rendez-vous chez un bon dentiste

Est-ce que les bons soins dentaires peuvent économiser de l’argent?

Oui. Une bonne hygiène buccale et de bons soins dentaires, comprenant un brossage quotidien et l’usage de la soie dentaire, ainsi que des examens réguliers chez le dentiste, non seulement réduit les coûts de traitements dentaires pendant toute une vie, mais participe également à la prévention de certaines maladies systémiques comme le diabète et les maladies cardiovasculaires. Par conséquent de bons soins buccodentaires peuvent économiser des sommes importantes d’argent tout en gardant les gens en bonne santé.

En quoi consiste exactement une bonne hygiène buccodentaire?

Pour avoir des dents et des gencives saines, Il faut en prendre soin. Les dentistes recommandent de brosser quotidiennement ainsi que d’utiliser la soie dentaire pour enlever la plaque autour des dents et entre les dents et les gencives. Si on brosse seulement sans passer la soie dentaire, on laisse derrière jusqu’à 35% de plaque dentaire. Des bactéries sont contenues dans cette plaque et peuvent conduire à des caries et aux maladies des gencives.

Il est important de noter que la prise de soin des dents doit comprendre le fait de réduire la quantité de sucre comsommée. Si on mange des bonbons, des desserts, et que l’on boit des boissons gazeuses ou des jus de temps en temps, ce n’est pas la fin du monde si on n’oublie pas de se brosser les dents et de se passer la soie dentaire après. Il faut se rappeler que des collations composées de fruits et d’eau sont les meilleures collations qu’on puisse choisir!

Prendre soin de ses dents comprend des visites régulières chez le ou la dentiste pour des examens et des nettoyages. Un examen buccodentaire consiste à vérifier s’il y a des signes de carie, de maladies de gencives ou d’autres problèmes. Un nettoyage élimine également le tartre qui nuit surtout aux gencives. Le tartre est dur et ne peut pas être enlevé par le brossage ou la soie dentaire. Il doit être enlevé par un/une professionnel (le) (dentiste ou hygiéniste).

Comment les soins dentaires peuvent économiser de l’argent?

Selon certaines estimations, les soins dentaires préventifs réguliers peuvent réduire les coûts de traitements jusqu’à un facteur de 10. Ceci signifie que, si on suivait les étapes de soins énumérées ci-dessus en commençant à un très jeune âge, on réduit de manière significative les problèmes de dents. On pourrait même ne jamais avoir de caries! Mais une petite carie occasionnelle qui a besoin d’une obturation (plombage), coûte beaucoup moins cher qu’un traitement de canal ou d’une couronne dentaire.

On oublie parfois que la plupart des traitements dentaires (plombages, couronnes, prothèses dentaires) ne sont pas éternels. Ils ont besoin d’être changés après 10 à 20 ans.

De plus, si on a des dents manquantes, le meilleur traitement serait de les remplacer par des implants dentaires. C’est le meilleur traitment pour améliorer sa qualité de vie, mais aussi le plus coûteux.

hygiène buccodentaire et maladies systémiques

La bouche est une porte d’entrée pour les bactéries vers le reste du corps. Les mauvaises bactéries peuvent causer de l’inflammation et de l’infection, qui peuvent être liées au développement de maladies systémiques telles que :

  • l’ostéoporose;
  • les maladies cardiovasculaires et ACVs;
  • les problèmes de grossesse (poids faible à la naissance);
  • le diabète;
  • les maladies respiratoires (pneumonie bactérienne).

Plus de recherche es nécessaire afin de mieux comprendre la relation entre la santé buccodentaire et les maladies systémiques. Mais il est clair que garder sa bouche saine permet d’économiser beaucoup d’argent en évitant des traitements dentaires coûteux, et simultanément on vit en santé plus longtemps.

Implant dentaire pas cher?

Dans le présent article nous allons s’appliquer à expliquer ce qui détermine le prix d’un implant et ce que signifie un implant dentaire pas cher.

La fabrication d’un implant est une tâche très sensible. L’implant dentaire est en majorité des cas fait en titane, même si il existe d’autres types, parmi lesquels l’implant céramique est le plus populaire. Le titane est un des matériaux le plus biocompatibles ce qui signifie qu’il est compatible avec le tissus vivant et qu’il n’est pas néfaste ou toxique. En plus le titane possède une haute résistance mécanique et un module d’élasticité très bas, ce qui le rend compatible avec les structures osseuses et lui confère un fort pouvoir d’ostéointégration. C’est très important parce que cela diminue la possibilité que l’implant une fois posé soit rejeté. Les fabricateurs d’implant doivent alors minutieusement travailler sur la forme de l’implant. Il y a plusieurs types d’implants qui ont de différentes dimensions et chaque implant a ses propres outils à l’aide desquels il sera visé dans l’os. Finalement l’implant doit être testé chez les différents patients pour une période d’au moins 10 ans. Ce n’est qu’après tout cela, que quelqu’un peut garantir la durabilité, la sécurité et la persistance de l’implant.

De l’autre côté la pose d’implant est un acte chirurgical et comme tel devrait être effectué par un chirurgien. Aujourd’hui les dentistes finissent les cours et ils se présentent comme des implantoloques. Cependant il ne faut surtout pas négliger la différence entre les chirurgiens qui ont eu une formation longue et exigeante et les implantologues qui détiennent un certificat du cours qui dure 2 jours.

Tout ça détermine le prix de la pose de l’implant. Vous pouvez opter pour un implant qui n’est pas approuvé et pour un dentiste implantologue et ainsi payer moins cher. Mais comme un proverbe dit : Je ne suis pas assez riche pour acheter bon marché. Si l’implant payé moins cher est rejeté et doit être remplacé ou s’il est posé de telle manière qu’il soit impossible de l’utiliser comme le support d’une fausse dent, vous allez alors payer double. Simplement il ne faut pas épargner sur certaines choses, notamment quand il s’agit de la santé.

La santé bucco-dentaire des Français

Conscients de l’importance de la place de la santé bucco-dentaire au cœur de la santé globale et de la nécessité d’accompagner tous les Français dans l’acquisition des bons réflexes d’hygiène au quotidien, les Laboratoires Pierre Fabre Oral Care, leader en pharmacie sur l’axe hygiène bucco-dentaire, en partenariat avec l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire, ont imaginé une Saison de Sensibilisation, de Motivation, d’Education avec le « Printemps du sourire ».

A l’occasion de cette opération, une grande enquête on-line sur ce sujet a été adressée aux français au mois de Février 2017

De quoi parle-t-on quand on parle de « prise en charge de la santé globale » ?

On parle de ce que devrait être le métier de chirurgien-dentiste aujourd’hui. Les chirurgiens-dentistes ne sont pas des mécaniciens de la bouche. Ils n’ont pas pour vocation de réparer des pièces déficientes ni d’enchaîner les réparations, bouche après bouche, comme s’ils plongeaient les mains dans un moteur de voiture.

Les chirurgiens-dentistes sont des professionnels de santé, proches de leurs patients, au contact de leur intimité, souvent informés de leur histoire pour peu qu’ils soient à l’écoute. A l’écoute de ce qui se dit et de ce qui ne se dit pas, à l’écoute de ce qui fait signe. Ils rencontrent des personnes dont l’état de santé global les intéresse et les préoccupe car il fait sens avec l’état de santé bucco-dentaire. Leur responsabilité est de prendre soin (et pas seulement soigner) d’une personne dans toutes ses problématiques de santé et dans la mesure de leurs capacités de professionnel de santé.

Il doit parler « alimentation » à un enfant de 6 ans qui cumule 3 ou 4 caries ou à une personne âgée à qui il manque des dents et qui a du mal à mâcher. D’une part, pour que le patient n’ait plus de caries à l’avenir, mais aussi parce qu’il prend des risques pour sa santé : dénutrition, obésité, diabète, hypertension, maladies cardio-vasculaires, cancers…D’autre part il doit parler « drogues » à un adolescent de 15 ans qui visiblement s’est mis au cannabis ; ne serait-ce que pour lui conseiller quelqu’un qui saura mieux en parler que lui. Il doit parler des risques d’accouchement prématuré à une future maman qui souffre de parodontites. Il doit évoquer les risques de la dépendance avec un jeune senior de 60 ans pour qu’il prenne, en toute conscience, les bonnes décisions pour sa santé. Il doit construire un environnement sécurisé pour tous ses patients.

Il doit gérer cette « entreprise de santé » qu’est le cabinet dentaire tant et si bien qu’il deviendra un espace unique de bien-être physique, mental et social .

Le métier de chirurgien-dentiste a bien évolué et l’une des principales missions de l’UFSBD est d’accompagner chacun dans cette évolution…

Les centres de santé dentaires

Dans toute la France, 460 centres dentaires proposent une offre diversifiée :

Soins dentaires, pose de prothèses, soins d’orthodontie, de parodontologie ou d’implantologie, etc.

Vous pouvez ainsi bénéficier de traitements complets pour préserver votre hygiène bucco-dentaire.
Certains centres sont spécialisés pour les plus jeunes, en orthodontie et en implantologie, par exemple.
De nombreux conseils sont proposés pour les enfants et les personnes âgées.

Créés par des organismes mutualistes, tous les centres de santé dentaires mutualistes sont conventionnés : ils ne pratiquent donc pas de dépassement sur les soins inscrits à la nomenclature et s’engagent sur un reste à charge maîtrisé sur les autres actes. Ils pratiquent le tiers payant sur le régime obligatoire. Les patients mutualistes bénéficient de la dispense de frais pour les actes courants tels que les prothèses ou les soins grâce au tiers payant en fonction des accords conclus avec les mutuelles.

Les centres de santé dentaires sont engagés dans une démarche qualité fondée sur les bonnes pratiques identifiées avec la Haute autorité de santé. 97 % des patients se déclarent très satisfaits de leur prise en charge et sont fidèles à leur centre depuis plus de 3 ans. (Source Baromètre Satisfaction 2010 RNCSM – Cap’Eval)

Découvrez sur la carte les centres de santé dentaires et leur offre de soins par spécialités (soins et prothèse, orthodontie, et implantologie). N’hésitez pas à les contacter pour plus d’informations.


Le cadre légal et réglementaire
Les centres de santé mutualistes bénéficient d’un cadre légal reconnu, constitué par les lois n°2009-879 du 29 décembre 1999 et du 21 juillet 2009 et l’accord national signé avec les caisses d’Assurance maladie en avril 2003.

3 qualités incontournables pour être un bon chirurgien-dentiste / manager

3 qualités incontournables pour etre un bon chirurgien-dentiste / manager

Un cabinet dentaire est de fait un petite entreprise quil faut savoir grer et animer. Etre un manager ne simprovise pas ! Nous vous dressons ici une liste de 5 qualits dordre et de mthode que vous aurez dvelopper pour russir construire un projet professionnel viable et durable.

Qualité n1 : supporter la contrainte

En tant que chirurgiens-dentistes, vous allez tre confronts ne nombreuses contraintes sociales, matrielles, fiscales Pour y faire face, endurance intellectuelle, physique et psychologique sont les matres mots dun exercice gratifiant et rentable.

Qualité n2 : prendre du recul dans lanalyse des problmes

Une des comptences intellectuelles indissociable de la russite globale de tout chirurgien-dentiste est laptitude la synthse. Cela va de soi ; pourtant, il apparat que cette comptence stratgique nest pas forcment lapanage des praticiens en exercice.

Vous devez donc apprendre la dvelopper en prenant plus souvent du recul sur les situations problmatiques auxquelles vous devez faire face au quotidien surtout pour les soins dentaires et les poses d’implants.

Qualité n3 : savoir faire preuve de diplomatie

Quil sagisse des relations avec vos patients ou avec votre assistante, il est capital de se conformer quelques rgles afin de garantir une bonne ambiance au sein de son cabinet.

Les problmes relationnels au sein des quipes dentaires peuvent avoir plusieurs causes, certaines lies la personnalit intrinsque du praticien ou bien conditionnes par une ambiance de travail nocive et un manque de cohsion dquipe. Il faut donc imprativement apprendre aux quipes dentaires planifier et raliser toutes leurs oprations de communication ( les briefing par exemple ou les entretiens professionnels) partir de supports et doutils de management adquats et limiter les actes de communication orale, impulsifs ou intempestifs.

dans un prochain article).